Accueil

dessin eel annonay

L’Eglise Evangélique Libre d’Annonay

vous souhaite la bienvenue

Culte le dimanche à 10h à la chapelle

7 boulevard de la République

07100 Annonay

Lecture de la bible, Réunions de prières : Voir agenda ci-dessous

—-

Mai 2022

Programme du mois de mai 2022

A NOTER DANS VOS AGENDAS

Prochains repas partagés les dimanches 12 juin et 3 juillet à l’issue du culte

POUR CE MOIS DE MAI

Repas partagé le dimanche 1er mai à l’issue du culte

Journée des conseillers le samedi 7 mai 

Rencontre entre femmes le samedi 7 mai – Animation de cette première rencontre par Florence PETERSCHMITT et Yohana BOURNAZAUD

Samedi 14 Mai à 11h : Mariage de Nadège et Gregory

Synode de l’Union (UEEL) les 26, 27 et 28 mai à ORTHEZ pour les délégués et le pasteur

Culte le dimanche à 10h à la chapelle

Avec école du dimanche pour les enfants

formation biblique coeur

Lecture de l’évangile / Echange autour de la parole

Les mardi 10 et 24 mai, cycle 4, Femmes et Hommes dans les lettres de Paul

Ces séances auront lieu le mardi soir à 20h00 par ZOOM

Il faut venir (se connecter) pour voir !

sur l’application Zoom (application à télécharger)

Pour le lien de connexion : Demander à Jacques PETERSCHMITT ou Muriel MARTIN

Groupe de maison chez Françoise

Mercredi 4 et 18 mai à 16h

(Pour plus d’informations pour y participer : Demander à Jacques PETERSCHMITT)

 ♦

Réunion de prières

au Forum (entrée par la rue Saint Georges)

le jeudi à 17h

Lecture biblique

à la résidence des colombes

le mardi à à 15h

Culte à la maison de retraite protestante de Montalivet

le vendredi à à 17h

Méditation du mois

Prendre le chemin de l’église

Lire Actes 3,1-11

Un boiteux, incapable de marcher depuis sa naissance, est amené chaque jour à une des portes du temple pour vivre de l’aumône de ceux qui y viennent pour prier. Pierre et Jean qui montent au temple ce jour-là, voyant ce boiteux, lui donne la seule chose qu’ils ont : le nom du Christ pour qu’il puisse marcher. Pas d’argent pour ce boiteux, seulement un nom. On peut se demander ce que Pierre et Jean lui donne ? La marche, c’est sûr, mais pas n’importe laquelle.

Une fois que Pierre et Jean mettent sur ses pieds ce boiteux, une chose surprend. L’ex-boiteux ne rentre pas chez lui pour faire la fête, ne va pas voir ses amis, sa famille comme nous l’aurions fait en pareil cas. Non, l’ex-boiteux rentre dans le temple pour louer Dieu, pour le prier, bien plus, il ne quitte plus Pierre et Jean d’une semelle. Depuis sa naissance, voilà ce que ce boiteux voulait faire sans y être jamais parvenu : louer le Seigneur et vivre la communion fraternelle ; et pourtant il le désirait si fort. Il en était empêché à cause de son handicap. Par le nom de Jésus Christ, Pierre et Jean donne à cet homme la capacité physique de le faire enfin.

Combien avons-nous de boiteux autour de nous qui, sans le savoir, voudraient bien louer Dieu et vivre la communion fraternelle, peut-être avec nous, mais qui en sont empêchés à cause de leur handicap ? Ce handicap est peut-être moins visible que chez ce boiteux mais il n’en est pas moins réel. Ce handicap est constitué de tout ce qui empêche de marcher pour prendre le chemin de l’église.

Faisons alors comme Pierre et Jean, fixons les yeux sur chacun d’eux et disons-leur : « regarde-nous. » S’ils nous regardent en retour, nous pourrons, comme Pierre et Jean, leur donner la capacité de marcher par le nom de Jésus Christ. Ils auront alors la joie d’entrer dans l’église pour louer et prier le Seigneur. Ils vivront ainsi une vraie conversion.

Pasteur Jacques PETERSCHMITT

—-

Avril 2022

Programme du mois d’avril 2022

A NOTER DANS VOS AGENDAS

Semaine du 11 au 17 avril 

Livret à méditer à l’occasion de Pâques

Jeudi de Pâques à 19h : Lecture de l’évangile

en commun avec l’EPUDF à la chapelle

Vendredi 15 avril  à 20h à la salle Marie DURAND (Presbytère EPUDF)

Prières pour l’Ukraine avec l’église libre, l’EPUDF et l’église catholique

Repas partagé : Dimanche 1er mai à l’issue du culte

Culte le dimanche à 10h à la chapelle

Avec école du dimanche pour les enfants

formation biblique coeur

Lecture de l’évangile / Echange autour de la parole

Partage de la parole – Suite du cycle 3 – Thème

Les dates

Mardi 12 avril à 20h

Mardi 26 avril à 20h

Ces séances auront lieu le mardi soir à 20h00 par ZOOM

Il faut venir (se connecter) pour voir !

sur l’application Zoom (application à télécharger)

Pour le lien de connexion : Demander à Jacques PETERSCHMITT ou Muriel MARTIN

Groupe de maison chez Françoise

Les mercredis 6 et 20 avril

(Pour plus d’informations pour y participer : Demander à Jacques PETERSCHMITT)

 ♦

Réunion de prières

au Forum (entrée par la rue Saint Georges)

le jeudi à 17h

Lecture biblique

à la résidence des colombes

le mardi à à 15h

Culte à la maison de retraite protestante de Montalivet

le vendredi à à 17h

+ Culte de Pâques le lundi 18 avril 

Méditation du mois

Jésus dit : « Le royaume de Dieu ne doit pas venir de façon à frapper les regards »
Lire Luc 17,11-21

L’illustration de ce que Jésus dit aux pharisiens sur le royaume de Dieu trouve sa parfaite illustration dans le récit qui précède l’échange de Jésus avec les pharisiens. C’est le récit des 10 lépreux. Dans ce récit, 10 lépreux se présentent de loin à Jésus et implorent sa pitié. Sans discuter, Jésus envoie les 10 se montrer aux prêtres. Sur le chemin, tous les lépreux sont guéris mais un seul revient vers Jésus en glorifiant Dieu. Il tombe à ses pieds et le remercie. Que s’est-il donc passé dans la tête des 9 autres. Pourquoi ne sont-ils pas revenus ? Quelle ingratitude ! Quel égoïsme ! Pensons-nous. N’ont-ils pas été guéris comme celui qui est revenu ? Si, bien sûr mais les 9 qui ont continué leur chemin n’ont pas vu ce que celui qui est revenu a vu : le royaume de Dieu. Celui qui est revenu est le seul à avoir vu dans sa guérison l’action de Dieu. Les
9 autres ont vu dans leur guérison une action différente : peut-être celle d’un guérisseur ou celle de la médecine ou celle d’un rituel religieux mais pas de Dieu.

Cette histoire nous montre bien que le royaume de Dieu est difficile à voir. S’il a été difficile à voir pour les 9 lépreux qui ont été guéris sans revenir, cela signifie qu’il est difficile à voir pour nous aussi. On peut même dire qu’on passe à côté sans le voir 9 fois sur 10. C’est énorme ! En fait, c’est notre manque de foi qui nous prive de voir plus souvent le royaume de Dieu. Travaillons donc notre foi afin que nos yeux s’ouvrent et soient capables de voir toutes les guérisons que Dieu accomplit pour nous et en nous. Cela aura une conséquence immédiate sur nous : augmenter notre enthousiasme à glorifier Dieu et à remercier son Fils de nous avoir donné tant de joie et d’amour.

Ne l’oublions pas : le royaume de Dieu n’est pas loin. « Il est là parmi vous » nous dit Jésus.

Pasteur Jacques PETERSCHMITT

—-

Mars 2022

Programme du mois de mars 2022

A NOTER DANS VOS AGENDAS

Echange avec le conseil pour préparer l’assemblée générale : Dimanche 6 mars à l’issue du culte (11h30-12h30)

Repas partagé : Dimanche 6 mars à l’issue du culte

Assemblée générale : Dimanche 20 mars à 14h30

Semaine du 11 au 17 avril 

Un nouveau livret à méditer à l’occasion de Pâques

Culte le dimanche à 10h à la chapelle

Avec école du dimanche pour les enfants (les 6, 13, 20 et 27 mars)

formation biblique coeur

Lecture de l’évangile / Echange autour de la parole

Partage de la parole – Cycle 3 – Thème

Les dates

Mardi 1er mars à 20h

Mardi 15 mars à 20h

Mardi 29 mars à 20h

Ces séances auront lieu le mardi soir à 20h00 par ZOOM

Il faut venir (se connecter) pour voir !

sur l’application Zoom (application à télécharger)

Pour le lien de connexion : Demander à Jacques PETERSCHMITT ou Muriel MARTIN

Groupe de maison chez Françoise

Les mercredis 9 et 23 mars

(Pour plus d’informations pour y participer : Demander à Jacques PETERSCHMITT)

 ♦

Réunion de prières

au Forum (entrée par la rue Saint Georges)

le jeudi à 17h

Lecture biblique

à la résidence des colombes

le mardi à à 15h

Culte à la maison de retraite protestante de Montalivet

le vendredi à à 17h

Méditation du mois

Demander….mais demander en accord avec la volonté de Dieu.

(Lire Jacques 4,1-3)

La méditation de ce mois-ci est ce que j’ai partagé en introduction de la Réunion du Conseil du Samedi 26 Février 2022 à partir de 3 versets de l’épître de Jacques :

Jacques 4, 1-3

Nos passions, nos envies, et surtout nos convoitises par rapport à ce que possèdent les autres, ou ce que font les autres nous éloignent d’eux et de Dieu. Elles peuvent créer des conflits avec nos proches, et nous privent des bénédictions de Dieu, et de l’exaucement de nos prières.

Nous devons demander à Dieu pour obtenir, mais ne pas demander dans le but de satisfaire nos envies, nos convoitises, mais selon la volonté de Dieu.

Dieu sait plus que nous, et il sait exactement ce dont nous avons besoin. Quand on demande quelque chose en accord avec sa volonté, on n’est jamais déçus. Il met lui-même la soif dans nos cœurs, et il nous aide à l’étancher.

Si on demande quelque chose qui est contraire à sa volonté, ou si on cherche à satisfaire nos envies, sans chercher la volonté de Dieu, et même lorsque l’on y parvient en partie, on n’est pas vraiment satisfaits, notre soif n’est pas étanchée.

Remettons-nous donc dans les mains du Seigneur. N’ayons pas peur d’avoir soif. Lui-même prendra soin de nous.

                        Maurice BALAY, membre du conseil

—-

Février 2022

Programme du mois de février 2022

A NOTER DANS VOS AGENDAS

Semaine du 6 au 12 février

Un nouveau livret à méditer dans nos maisons (initié par l’union des églises évangéliques libres UEEL)

Echange avec le conseil pour préparer l’assemblée générale : Dimanche 6 mars à l’issue du culte (11h30-12h30)

Repas partagé : Dimanche 6 mars à l’issue du culte

Assemblée générale : Dimanche 20 mars à 14h30

Culte le dimanche à 10h à la chapelle

Avec école du dimanche pour les enfants (les 6, 13 et 27 février)

formation biblique coeur

Lecture de l’évangile / Echange autour de la parole

Partage de la parole – Cycle 2 – Le livre du prophète AMOS

Les dates

Mardi 7 décembre à 20h

Mardi 21 décembre à 20h

Mardi 4 janvier à 20h

Mardi 18 janvier à 20h

Mardi 1er février à 20h

Mardi 15 février à 20h (à confirmer)

Ces séances auront lieu le mardi soir à 20h00 par ZOOM

Il faut venir (se connecter) pour voir !

sur l’application Zoom (application à télécharger)

Pour le lien de connexion : Demander à Jacques PETERSCHMITT ou Muriel MARTIN

Groupe de maison chez Françoise

Les mercredis 9 et 23 février

(Pour plus d’informations pour y participer : Demander à Jacques PETERSCHMITT)

 ♦

Réunion de prières

au Forum (entrée par la rue Saint Georges)

le jeudi à 17h

Lecture biblique

à la résidence des colombes

le mardi à à 15h

Culte à la maison de retraite protestante de Montalivet

le vendredi à à 17h

Méditation du mois

« Je me tiens à la porte et je frappe » dit le Seigneur

(Lire Luc 9,51-55)

Alors que Jésus prend résolument la route de Jérusalem, il envoie des messagers au-devant de lui pour préparer la première étape de son voyage. C’est dans un village de Samaritains. Au moment où Jésus et ses disciples arrivent, ils ne sont pas accueillis.

Si Jacques et Jean veulent que le feu descende du ciel et consume les gens de ce village, ce n’est pas seulement parce qu’ils ne sont pas reçus dans ce village, c’est surtout parce que Jésus a envoyé des messagers en avant de lui pour préparer cette étape et que cela n’a pas marché. Voilà une initiative de Jésus qui n’aboutit pas au résultat attendu à cause de Samaritains mal disposés. Pour les 2 disciples, cela n’est pas admissible. Comment le Seigneur ne peut-il pas être accueilli dans un endroit où il a pourtant ordonné qu’on prépare sa venue ? Quelle impuissance ! Si Jésus savait qu’il ne serait pas reçu, pourquoi a-t-il donné l’ordre qu’on prépare sa venue ? Pour Jacques et Jean, c’est dur à avaler.

Jacques et Jean font la dure expérience que même la parole de Jésus est soumise au bon vouloir de celui qui la reçoit. Lui pourtant qui incarne cette parole qui a créé le monde ne force personne à l’accueillir alors qu’il a tout fait pour l’être. Quel respect, quel amour ! Jacques et Jean s’offusquent que le Seigneur qu’ils suivent depuis un certain temps maintenant, qui a guéri des malades à la pelle, qui a chassé des démons, qui a été transfiguré, soit dépendant de quelques Samaritains qui ne veulent pas de lui. Qui est donc ce Seigneur-là ? En voulant anéantir ce village par le feu, Jacques et Jean veulent faire payer aux Samaritains leur déception : leur Seigneur n’est pas celui qu’ils croyaient. Leur Seigneur n’est pas un despote. Eux sont prêts à en devenir un..

Nous sommes souvent comme Jacques et Jean. Nous en voulons à Dieu car il se révèle trop faible, trop dépendant de quelques gens récalcitrants. Ne souhaitons pas que le feu du ciel tombe sur eux prétextant qu’ils empêchent le projet de Dieu de se réaliser. Faisons plutôt comme Jésus. Faisons route vers un autre village avec la certitude que la route qui se dévoilera sous nos pas nous amènera bien là où le Seigneur l’aura voulu.

                        Jacques PETERSCHMITT, Pasteur

—-

Janvier 2022

Une bonne raison de mettre sa foi en Jésus

Prédication du 16 janvier 2022 de Philippe André :

EEL Annonay Programme de janvier 2022

A NOTER DANS VOS AGENDAS

Repas partagé : pas de date fixée à ce jour

Culte le dimanche à 10h à la chapelle

Avec école du dimanche pour les enfants

formation biblique coeur

Lecture de l’évangile / Echange autour de la parole

Partage de la parole – Cycle 2 – Le livre du prophète AMOS

Les dates

Mardi 7 décembre à 20h

Mardi 21 décembre à 20h

Mardi 4 janvier à 20h

Mardi 18 janvier à 20h

Mardi 1er février à 20h

Mardi 15 février à 20h (à confirmer)

Ces séances auront lieu le mardi soir à 20h00 par ZOOM

Il faut venir (se connecter) pour voir !

sur l’application Zoom (application à télécharger)

Pour le lien de connexion : Demander à Jacques PETERSCHMITT ou Muriel MARTIN

Réunion de prières

au Forum (entrée par la rue Saint Georges)

le jeudi à 17h

Lecture biblique

à la résidence des colombes

le mardi à à 15h

Culte à la maison de retraite protestante de Montalivet

le vendredi à à 17h

Méditation du mois

D’Egypte, j’ai appelé mon Fils

(Lire Matthieu 2,13-16 et Exode 16,1-4)

Le lieu où Jésus et ses parents trouvent refuge pour échapper au massacre des enfants de Bethléem commandé par Hérode aurait pu nous paraitre sans importance, pour nous lecteurs de l’évangile, si nous n’avions pas su, par le prophète, que Jésus devait être appelé par le Seigneur d’Egypte et non d’ailleurs.

En effet, Jésus et ses parents auraient pu se réfugier en Syrie pour échapper à Hérode. Pas besoin d’aller en Egypte. Pour se protéger des projets destructeurs d’Hérode il suffisait de sortir de la zone d’influence du roi Hérode. Il n’en est rien, Jésus devait aller en Egypte pour que, de là, il soit appelé par le Seigneur.

Oui, en appelant son Fils d’Egypte, le Seigneur ouvre la voie à tous les humains vers une nouvelle filiation, celle d’en-haut. Mais, en appelant son Fils d’Egypte, le Seigneur nous indique aussi de quel endroit l’humain doit se sortir pour accéder à cette nouvelle filiation. C’est de l’Egypte que l’humain doit se sortir, c’est-à-dire de l’esclavage. Il ne faudrait pas croire qu’il est facile de sortir d’Egypte en se disant que l’humain veut toujours fuir la servitude. Il y a des servitudes envoutantes. Ce qui rend l’Egypte difficile à quitter est qu’on y mange de la viande et du pain à satiété. En Egypte, on est sûr de ne pas avoir faim. Dès lors, on comprend mieux pourquoi l’humain hésite à en sortir. En Egypte, c’est nourriture contre esclavage. On pourrait dire aussi : en Egypte, c’est nourriture contre travail.

Sans conteste, depuis tous les âges, c’est en Egypte que l’humain réside la plupart du temps car qui ne travaille pas pour se nourrir ? Devenir fils ou fille du Père céleste à la suite du Fils unique, c’est quitter l’Egypte et demander au Père qu’il nous donne notre pain de chaque jour comme les fils d’Israël l’ont demandé dans le désert à Moïse une fois la mer rouge traversée. Voilà le prix de notre liberté, faire confiance à quelqu’un d’autre que nous-même pour notre subsistance. En cette année 2022 qui s’ouvre à nous, engageons-nous dans la voie que le Fils nous ouvre en sachant que cette voie de la liberté, de la confiance et de la dépendance vaut mieux que celle de l’esclavage, du repli sur soi et de l’indépendance.

Bonne année à tous.                          Jacques PETERSCHMITT, Pasteur

—-

Décembre 2021

EEL Annonay Programme décembre 2021

A NOTER DANS VOS AGENDAS

Pour décembre : Lecture de l’évangile de Luc, chapitre 1, dans différents groupes 

Repas partagé à l’issue du culte le 5 décembre 2021

Culte le dimanche à 10h à la chapelle

Avec école du dimanche pour les enfants

formation biblique coeur

Lecture de l’évangile / Echange autour de la parole

Partage de la parole – Cycle 2 – Le livre du prophète AMOS

Les dates

Mardi 7 décembre à 20h

Mardi 21 décembre à 20h

Mardi 4 janvier à 20h

Mardi 18 janvier à 20h

Mardi 1er février à 20h

Mardi 15 février à 20h (à confirmer)

Ces séances auront lieu le mardi soir à 20h00 par ZOOM

Il faut venir (se connecter) pour voir !

sur l’application Zoom (application à télécharger)

Pour le lien de connexion : Demander à Jacques PETERSCHMITT ou Muriel MARTIN

Réunion de prières

au Forum (entrée par la rue Saint Georges)

le jeudi à 17h

Lecture biblique

à la résidence des colombes

le mardi à à 15h

Culte à la maison de retraite protestante de Montalivet

le vendredi à à 17h

Méditation du mois

Croire pour voir le Seigneur

Lire Matthieu 9,27-31

On peut légitimement se demander qu’est-ce que ces 2 aveugles ne voient pas. On se le demande car ces 2 aveugles n’ont aucun problème à suivre Jésus, à entrer dans la maison avec lui et à s’avancer vers lui.

Depuis que Jésus a débarqué à Capernaüm, ces 2 aveugles n’ont pas eu de mal à voir en Jésus le fils de David, ils n’ont pas eu de mal à voir en Lui le roi. Que de choses puissantes n’ont-ils pas déjà vu de Lui ! Ils ont vu Jésus pardonner les péchés du paralytique et le relever ; ils étaient là quand Matthieu s’est levé d’un bond du bureau du péage pour le suivre ; ils ont assisté à l’altercation de Jésus avec les Pharisiens et les disciples de Jean qui lui reprochaient de manger avec les péagers et les pécheurs. Ils ont enfin entendu le bruit qui s’est répandu quand Jésus a ressuscité la fillette du chef. Ils ont bien vu le roi dans tout ce que Jésus avait fait. Mais, ils n’ont pas vu le Seigneur en ce Fils de David.

Frustrés, désespérés de ne pas voir le Seigneur, ils crient alors au Fils de David : « Aie pitié de nous, Fils de David » Ils en appellent à sa compassion. Aussitôt, Jésus s’occupe d’eux mais ne fait rien pour eux dans la rue, devant la foule comme il l’avait pourtant fait au paralytique ou à la femme qui perdait son sang. C’est dans une maison à l’abri des regards que Jésus se fait voir à eux comme le Seigneur. C’est dans leur intimité qu’il se révèle à eux comme Seigneur. Et il le fait en les poussant à confesser leur foi. C’est au moment où ils répondent à la question de Jésus : « Croyez-vous que je puisse faire cela ? » que leurs yeux s’ouvrent ; c’est au moment où ils disent : « Oui, Seigneur » qu’ils voient enfin.

Comme avec ces 2 aveugles, le Seigneur ne se fait voir à nous que dans l’intimité de la foi. En fait, avec le Seigneur, il ne s’agit pas de voir pour croire mais de croire pour voir.

En naissant dans une crèche à Bethléhem, Jésus s’est fait voir de tous les humains. Y verrons-nous notre Seigneur ?

 

Jacques PETERSCHMITT, Pasteur

—-

Novembre 2021

EEL Annonay Programme novembre 2021

A NOTER DANS VOS AGENDAS

Semaine du 7 au 13 novembre

Un nouveau livret à méditer dans nos maisons (initié par l’union des églises évangéliques libres UEEL)

+

Pas de repas partagé ce mois ci

(A noter dans votre agenda pour le mois prochain : le repas partagé aura lieu le 5 décembre)

+

Culte à la maison de retraite protestante de Montalivet

le dimanche 21 novembre à 10h

(Attention – Pas de culte ce jour là à la chapelle)

Culte le dimanche à 10h à la chapelle

Avec école du dimanche pour les enfants

formation biblique coeur

Lecture de l’évangile / Echange autour de la parole

Partage de la parole – Cycle 1 – Jésus est-il un faiseur de miracles ?

Ces séances auront lieu le mardi soir à 20h00 par ZOOM et le mercredi après-midi à 15h00 en présentiel chez Françoise. Les lectures auront lieu tous les 15 jours : Ce mois ci,  les mardi 14 et le 28 septembre

Il faut venir (se connecter) pour voir !

sur l’application Zoom (application à télécharger)

Pour le lien de connexion : Demander à Jacques PETERSCHMITT ou Muriel MARTIN

Réunion de prières

au Forum (entrée par la rue Saint Georges)

le jeudi à 17h

Lecture biblique

à la résidence des colombes

le mardi à à 15h

Culte à la maison de retraite protestante de Montalivet

le vendredi à à 17h

Méditation du mois

Le Saint-Esprit : une nourriture à demander pour la communauté

Lire Luc 11, 1-13

En donnant le « notre Père », Jésus enseigne à ses disciples à prier. Mais Jésus ne s’arrête pas là dans l’évangile de Luc, il poursuit cet enseignement par une courte parabole dont le but est de mieux nous faire comprendre cette phrase : «Donne-nous chaque jour notre pain quotidien. » Et, pour cela, Jésus met en scène dans cette parabole une personne en manque de pain qui va chez un ami pour lui en demander. L’étonnant est que cette personne n’est pas en manque de pain pour elle-même mais en manque de pain pour un ami qui arrive chez elle à l’improviste.

Le saviez-vous, quand nous prions le « notre Père » ce n’est pas pour notre propre consommation que nous demandons du pain au Père mais pour cet ami qui a débarqué chez nous sans prévenir. Qui est donc cet ami qui a besoin de ce pain-là ?

On imagine toujours que le pain que nous demandons au Père est le pain que nous mangeons tous les jours, celui que nous achetons à la boulangerie. C’est possible, bien sûr. Mais on peut se demander pourquoi nous aurions besoin de demander au Père du pain qu’on peut se procurer nous-même. Et si le Père était le seul à pouvoir nous donner le pain pour cet ami qui vient nous voir, quel serait-il ? Jésus l’identifie clairement au verset 13 quand il dit : « à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint Esprit à ceux qui le lui demandent. » Voilà le pain que seul le Père peut nous donner : le Saint-Esprit. Nous ne serons jamais capables de nous procurer un tel pain par nous-même.

Mais alors, qui nourrissons-nous avec le Saint-Esprit donné par le Père ? Nous nourrissons le « nous » communautaire, celui de tous ceux qui disent ensemble cette prière d’une même voix. C’est la communauté de tous ses enfants. C’est l’Eglise. Voilà cet ami qui vient à l’improviste dans nos vies et que nous aimerions faire vivre.

Celui qui n’a pas de pain meurt de faim ; une communauté sans Esprit-Saint meurt de faim. Redoublons d’ardeur à prier le « notre Père » en Eglise afin que l’Esprit Saint rassasie la communauté pour son rayonnement, son édification et pour la joie de tous.

 

Jacques PETERSCHMITT, Pasteur

—–

Octobre 2021

Prédication du 31 octobre 2021 : Jacques PETERSCHMITT

MARC 12 28-34

« Aimer son Dieu et son prochain »

Prédication du 17 octobre 2021 : Philippe ANDRE

MARC 10 35-45

« Au top pour servir »

Prédication du 10 octobre 2021 : Jacques PETERSCHMITT

MARC 10 17-27

« C’est impossible ! »

Prédication du 3 octobre 2021 : Jacques PETERSCHMITT

MARC 10 1-16

« Entrer ou Ne pas entrer dans le Royaume de Dieu »

 (Une seule chair)

Programme d’octobre 2021

A NOTER DANS VOS AGENDAS

Semaine du 10 au 16 octobre

Un nouveau livret à méditer dans nos maisons (initié par l’union des églises évangéliques libres UEEL)

et

Culte suivi d’un repas partagé le dimanche 10 octobre

Culte le dimanche à 10h à la chapelle

Avec école du dimanche pour les enfants

formation biblique coeur

Lecture de l’évangile / Echange autour de la parole

Partage de la parole – Cycle 1 – Jésus est-il un faiseur de miracles ?

Ces séances auront lieu le mardi soir à 20h00 par ZOOM et le mercredi après-midi à 15h00 en présentiel chez Françoise. Les lectures auront lieu tous les 15 jours : Ce mois ci,  les mardi 14 et le 28 septembre

Il faut venir (se connecter) pour voir !

sur l’application Zoom (application à télécharger)

Pour le lien de connexion : Demander à Jacques PETERSCHMITT ou Muriel MARTIN

Réunion de prières

au Forum (entrée par la rue Saint Georges)

le jeudi à 17h

Lecture biblique

à la résidence des colombes

le mardi à à 15h

Culte à la maison de retraite protestante de Montalivet

le vendredi à à 17h

Méditation du mois

Résister à l’action et se laisser mener par l’amour.

Lire Luc 10, 38-42

Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses. Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point enlevée. » Luc 10, 41-42

Tout oppose Marthe et Marie quand Jésus entre dans cette maison. Marthe bouge dans tous les sens, Marie se met aux pieds de Jésus. Marthe parle à Jésus, Marie écoute la parole de Jésus. La maison appartient à Marthe, Marie habite sous son toit. Tout les oppose ; elles ont néanmoins une chose en commun : Jésus est leur Seigneur. Mais ce lien commun qu’elles ont à Jésus n’empêche pas Jésus de louer Marie pour avoir choisi la bonne part, celle qui ne lui sera jamais enlevée et cette bonne part est d’écouter Sa parole assise à ses pieds.

En prenant position pour Marie, Jésus nous étonne. Il nous étonne car dans le monde des humains, ce que l’humain laisse, ce qu’on a du mal à lui enlever, c’est plutôt ce qu’il fait… en bien ou en mal. On n’enlèvera pas à Pasteur d’avoir découvert le vaccin contre la rage, on n’enlèvera pas à Hitler d’avoir assassiné 6 millions de Juifs. Ce que cela ne lui sera pas enlevé car ce qu’il reçoit de lui le transforme. En recevant, l’humain quitte le connu pour aller vers ce qu’il est, c’est-à-dire l’inconnu. C’est donc une bonne part ; c’est celle que Marie choisit en écoutant les paroles de Jésus dans son désir qu’elle a d’aimer.

Marie choisit la bonne part. Mais, c’est aussi la part la plus risquée car on ne sait pas vers où elle va nous mener. Sur ce chemin, ce n’est plus moi mais Lui. Ce ne sont plus mes projets, mais les siens. Cette part est celle de l’amour mais aussi celle de la dépossession.

Il sera toujours plus facile de faire comme Marthe, moins de s’assoir aux pieds de Jésus pour écouter sa Parole comme Marie.

Saurons-nous résister à l’action et nous laisser mener par l’amour ?

Pasteur Jacques PETERSCHMITT

—–